L'Aiglon

Créé par Sarah Bernhardt

En 1899, Edmond Rostand achève au « Soupizeau » à Compiègne, « L’Aiglon » qui sera joué pour la première fois le 15 mai 1900 au théâtre Sarah-Bernhardt, avec l’inoubliable actrice dans le rôle du fils de l’Empereur.

L'Aiglon créé par Sarah Bernhardt

Le 15 mars 1900, Edmond Rostand engage une nouvelle partie dangereuse : renouveler l’exploit de Cyrano. La pièce est jouée au théâtre Sarah-Bernhardt, avec l’inoubliable actrice dans le rôle du fils de l’Empereur. Edmond Rostand explique : « Je raconte les deux dernières années de sa vie, de sa vie triste et courte – telle une rose qui s’effeuille avant d’être épanouie… Mon premier acte se passe en 1830 aux eaux de Baden. Je n’ai rien ajouté… Pas d’amour dans mon drame. Des femmes l’aiment. Lui s’absorbe dans une idée plus haute, une idée trop lourde, comme une couronne de géant pour une tête d’éphèbe. Et puis j’ai montré le mélange et la lutte – en lui-même – du sang des Bonaparte et du sang des Habsbourg… Sarah est extraordinaire, vous verrez ». « L’Aiglon » est un triomphe. Rostand devient « poète national ».

Sarah Bernhardt a 56 ans lorsqu’elle endosse le rôle du jeune prince. Rostand dit d’elle : "Sarah est extraordinaire. Physiquement, elle n’a rien d’un travesti. Elle a maigri, on l’a massé... les tailleurs sont habiles... Je n’explique pas : c’est la perfection."

Portrait de Sarah Bernhardt par Chatran